LES HOMMES  et  L’HUMANITAIRE

HUMANITAIRES
Infos Précédentes
 et  Infos
Anciennes

-  01/01/18  Il faut s'attaquer à ce qui restreint les possibilités économiques des plus pauvres dit Martin Ravallion (Extraits) Pour l'économiste australien la lutte contre la pauvreté et les inégalités a certes progressé dans le monde et réduit le nombre de gens très pauvres (1 dollar/jour, ou 0.85 €). Mais un examen des données révèle que les inégalités dans un même pays tendent, en moyenne, à croître, et par ailleurs que la hausse du niveau de vie des plus pauvres ne bouge pas. Les politiques publiques doivent s'attaquer à ces problèmes moralement inacceptables qui entravent l'action publique, Les grandes inégalités sapent les conditions d'une croissance économique durable. Ces conditions ne laissent guère d'espoir aux pauvres de pouvoir bénéficier des nouvelles sources de richesse et de contribuer à les générer. S'amorce alors un processus de croissance inéquitable qui  perpétue la pauvreté de génération en génération.  ( VOIR ) (http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/12/15/l-absence-de-consensus-autour-des-inegalites-entrave-l-action-publique_5230191_3234.html)
-  Le fléau des inégalités frappe fort et partout dit Fausto Munz : 116 chercheurs économistes alertent (étude nouvelle basée sur des enquêtes) sur les disparités de patrimoine et de revenu partout dans le monde. « Entre 1980 et 2016, les 1 % les plus riches du monde ont capté 27 % de la croissance mondiale » et les 50 % les plus pauvres en ont capté 12 % sur cette même période. Ces écarts de revenu illustrés par la fameuse « courbe de l’éléphant » (En Russie par exemple, les 1 % de personnes aux patrimoines les plus élevés détenaient en 2015 43 % du patrimoine total des ménages russes, contre 22 % en 1995). Dans l’Union européenne, les politiques éducatives et salariales sont « plus favorables aux classes moyennes et populaires » La réduction des inégalités ne se fera pas de manière naturelle. Cet objectif requiert « d’importants changements de politique fiscale au niveau national et mondial ». Les chercheurs recommandent « l’impôt progressif » un « registre mondial des titres financiers », (La Croix, le 14/12/2017)  (https://www.la-croix.com/Economie/Monde/Le-fleau-inegalites-frappe-fort-partout-2017-12-14-1200899528)
-  18/01/18  -  « Lettre ouverte au préfet, au maire de Perpignan, aux propriétaires de locaux vacants.   -  Nous sommes en hiver, des gens dorment dans la rue, dans le froid, la saleté, le danger, parce qu’ils n’ont pas les moyens de se loger, parce qu’ « il n’y a pas de place pour eux à l’auberge » -  Nous sommes en hiver, des hommes, femmes, enfants, sont priés de dégager des logements qui les abritaient parce que leur demande d’asile a été rejetée. Ils ne peuvent pas retourner dans leur pays qui ne veut plus les accueillir. Ou bien, ils ne le veulent à aucun prix, parce que dans leur pays, disent-ils « sûr » ils risquent la mort.  -  Monsieur le préfet, n’avez-vous pas vu tous ces immeubles vides ou à moitié, appartenant à l’Etat ou à des collectivités? Qu’attendez-vous pour les réquisitionner comme vous en avez le droit et le devoir quand des personnes sont sans abri? En Meurthe et Moselle, le préfet l’a fait, lui!  -  Monsieur le maire de Perpignan, n’avez-vous pas vu tous ces immeubles vides appartenant à des particuliers? Qu’attendez-vous pour instaurer la taxe sur les locaux vacants comme vous en avez la possibilité?  -  Mesdames et Messieurs possédant des immeubles dans Perpignan, vides, certains depuis des années, et pour lesquels vous payer des impôts fonciers parfois bien élevés, ne croyez-vous pas qu’il serait judicieux de les mettre à disposition de personnes sans logis ? Elles les entretiendraient, au moins, en y habitant !  -  Pourquoi ne pas essayer ? Préfet, élus, propriétaires, vous avez les moyens d’agir, qu’attendez-vous ? Françoise Marill (TC, p6)
01/02/18  -  A OuagadougouRaïssa Compaoré, Journaliste et activiste.
Depuis 2014, Raïssa Compaoré est devenue une figure de la lutte citoyenne pour la paix et la justice sociale au Burkina Faso.
-Il y a des mots qui n’ont pas de prise sur elle, qui glissent sur son corps comme le harmattan qui traverse le ciel du Burkina Faso. La fatalité et les injustices, Raïssa Compaoré les balaie d’un revers de main. Pour cette authentique indignée, il y a toujours un coup à tenter pour protéger les siens.  -  -Janvier 2016. Ouagadougou essuie une attaque terroriste inédite revendiquée par Al-Qaida au Maghreb islamique. Au restaurant Cappuccino, l’attentat a fait 30 victimes.
« J’étais choquée. Les jours passaient, j’attendais qu’un leader d’opinion se manifeste pour rendre hommage aux victimes. » Ne voyant rien venir, elle décide de s’en charger. (Ludivine Laniepce, (La Croix du 25/01, p27) (https://www.la-croix.com/Journal/A-Ouagadougou-rempart-solidaire-2018-01-25-1100908587)
[
A noter aussi : 12/01: Les athées égyptiens, cible des autorités  -  12/01: Relancer l’enseignement du fait religieux à l’école  - 13/01:  Muhammad Yunus, chantre du « social business »  -  30/01: « Lettre à Bendjebel » d’Etienne Huc, ancien appelé d’Algérie.]
-  01/03/18  -  Aux États-Unis, 12 adolescentes ont passé un an à concevoir de A à Z une tente solaire destinée aux sans-abri. Un prototype récompensé par une célèbre université. Il s’agit d’une tente solaire équipée de parois photovoltaïques.  À Los Angeles, en Californie, une organisation à but non lucratif, DIY Girls (Les filles bricoleuses, en français), incite les adolescentes vivant dans les quartiers défavorisés à participer à des projets créatifs en inventant des prototypes qui permettraient d’améliorer la société.
Un groupe constitué de douze adolescentes a ainsi eu l’idée de concevoir une tente solaire portable afin d’améliorer les conditions de vie des personnes sans domicile fixe. Sans aucune connaissance en ingénierie et sans la moindre expérience technique, les jeunes filles se sont armées de leur patience, de leur volonté et de leur ingéniosité afin de plancher sur cette tente solaire unique en son genre.
Utilisant les principes de l’énergie solaire, cette tente est capable de convertir l’ensoleillement (dont ne manque pas la Californie) en électricité. C’est en s’aidant tout simplement de vidéos et de tutoriels trouvés sur internet que les adolescentes sont parvenues à leur résultat final, au bout d’un an d’essais et d’erreurs, sans jamais baisser les bras.
https://positivr.fr/diy-girls-tente-solaire-sans-abri/
[A noter aussi : 07/02 : Notre espèce n'a pas 200 000 mais 300 000 ans! 20/02 : Le Conseil d'Etat refuse de suspendre la circulaire Collomb qui recense les migrants dans les centres d'accueil d'urgence   -  26/02 : projet Collomb ni humain  ni efficace.]
-  01/04/18  -  "Sans-papiers"
« La question de l'immigration occupe de nouveau le devant de la scène politique, avec la présentation le 21 février dernier en conseil des ministres du projet de loi "pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif". Quelques jours plus tôt, le gouvernement annonçait de nouvelles mesures pour lutter contre le travail illégal. Derrière ces mesures et politiques, une figure récurrente : celle du "sans-papiers". L'expression "sans-papiers" désigne les personnes étrangères séjournant sur le sol français sans en avoir le droit, autrement dit, des étrangers en situation irrégulière. …( SUITE )
 [A noter aussi : 18/03 : Le temps d’une soupe ; 22/03 : Un musulman, philosophe, démocrate et rationaliste à écouter ; 26/03 : Serons-nous demain des hommes augmentés ?; 26/03 : Enjeux sociaux et environnementaux de l’entreprise.]

-  01/05/18  - Croix-Rouge : Dans la « bande sahélo-saharienne » près de 12 000 000 de personnes dans la détresse touchés par les affres du terrorisme, notamment le Mali, le Niger et le Burkina Faso. La Croix-Rouge burkinabè et ses partenaires y ont assisté plus de 18 000 personnes déplacées depuis novembre 2017. Les deux facteurs majeurs de cette situation, a-t-il dit, sont les crises armées dont les épicentres sont le Mali et le Lac Tchad et les aléas climatiques qui rendent les conditions de vie des populations de cette zone très difficiles. L’ensemble géographique Burkina, au Mali, au Niger, au Tchad et en Mauritanie requiert une attention particulière, notamment après l’annonce de la création de la force du G5 Sahel qui, a-t-il indiqué, devrait avoir un volet humanitaire, un volet politique et un volet militaire. Ce volet militaire ne doit pas prendre le dessus sur les autres aspects, car cela occulterait une crise alimentaire assez alarmante que des communautés vivent au quotidien. Le CICR pour soulager les populations vulnérables, apporte du matériel médical aux hôpitaux lorsque des attaques terroristes font des blessés, communique avec tous les groupes, gouvernementaux et non gouvernementaux, apporte des ressources financières à des femmes surtout veuves afin qu’elles puissent créer des activités génératrices de revenus, couture ou vente de condiments, etc. Une campagne de vaccination de 100 000 têtes de bétail a été organisée par le CICR au profit de la communauté des éleveurs du sud-est de la Mauritanie regroupant des habitants dudit pays et des réfugiés maliens qui ont été contraints par la guerre à franchir la frontière de leur pays. En somme, il s’agit d’aider des communautés à survivre, et à relever pour le CICR des défis : l’insécurité, le difficile accès à certaines personnes vulnérables, l’imprévisibilité et la mobilité des conflits, la complémentarité avec les autres acteurs et le dialogue avec les porteurs d’armes étatiques et non étatiques pour leur expliquer l’importance de respecter les droits des civils et ceux qui ne font plus la guerre volontairement ou involontairement : cas des détenus. La situation va-t-elle empirer ? La réponse est oui. Mais sur la même question, le président de la Croix-Rouge burkinabè, Dénis Bakyono, qui a cité quelques actions menées au Soum au profit des populations déplacées, s’est voulu moins alarmiste en affirmant qu’elle pourrait l’être si la guerre se poursuit. (http://www.cridem.org/imprimable.php?article=710384 )  -  (http://www.dw.com/fr/mobilisation-à-lonu-pour-lalliance-sahel/a-43520511)

 


[A noter aussi : -  30/03, Pourquoi la barbarie ? -  06/04, Lanceurs d'alerte ?  06/04, A Marseille, un « laboratoire » pour loger tous les sans-abri (143000 en France) ; 07/04, L’homme sur Terre ; 14/04, Attaque chimique] -  (Voir le Burkina Faso.)

 


DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères,
sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. » de Martin Luther

DES AIDANTS, DES BATTANTS  :  CARE France <contact@info.carefrance.org>  -  CCFD-Terre Solidaire <contact@nouvelles.ccfd-terresolidaire.org>  -  La Mie de pain :  https://vimeo.com/user14675265  -  Les petits frères des Pauvres <info@news.petitsfreresdespauvres.fr>
Médecins du monde  : 
Lien  -  SOS Médecins; dans le 66 :  08 20 20 41 42  (et aussi Perpignan 04 68 08 16 16)
-  Les
Petits Frères de Jésus  (Voir)  -  Société de Saint Vincent de Paul  -  Secours Populaire français  Apprentis d’Auteuil  -  Restos du cœur  -

Simples notes

de lecture

Vous êtes ici : Accueil   »  Humanitaire  Récent