DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

NATURE  -  ECOLOGIE  
Infos +/- récentes et datées

()  -  13/02/19  -  Belgique : Des arbres seront plantés en Afrique du Sud et en Amérique du Sud lors de chaque nouvelle naissance sur le territoire bruxellois. L'objectif est de "participer à la dimension internationale demandée par la Convention des Maires, en aidant à la reforestation dans les pays du Sud", peut-on lire sur le site du Plan Climat. (https://www.linfodurable.fr/environnement/belgique-un-arbre-sera-plante-pour-chaque-nouvelle-naissance-bruxelles-9508)

- 10/02/19  -  Cinq arguments des climato-sceptiques passés au crible. Mise au point  de François-Marie Bréon, directeur adjoint du Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement sur les fausses informations relayées sur les réseaux sociaux à propos du réchauffement climatique. -  Les vagues de froid prouvent qu’il n’y a pas de réchauffement climatique.  -  Le réchauffement climatique est dû au soleil.  -  On ne peut pas prédire les phénomènes des futures décennies alors que l'on se trompe sur la météo des jours à venir.  -  La fonte des glaces n’augmente pas le niveau de la mer, mais produit plutôt le même effet qu’un glaçon dans un verre d’eau.  -  La terre va se réchauffer, mais l'homme est parfaitement capable de s'y adapter. (https://www.linfodurable.fr/environnement/desintox-cinq-arguments-des-climato-sceptiques-passes-au-crible-9483)

17/01/19  -  La fondation Eat sort ce mercredi 16 janvier 2018 un rapport publié dans la revue médicale Lancet. 18 scientifiques internationaux remettent en cause drastiquement notre régime alimentaire, à un moment où la question des changements d’alimentation crée des tensions, notamment en France. La planète n’est plus dans son assiette. La façon dont nous nous alimentons menace les écosystèmes et accélère le changement climatique.

(https://www.ouest-france.fr/europe/france/un-nouveau-rapport-scientifique-demande-changer-radicalement-notre-alimentation-6178791)

17/01/19  -  Trois entrepreneurs, trois idées pour sauver la planète : 1/  fabriquer des « ordinateurs-radiateurs » « Se chauffer en faisant faire des calculs à des ordinateurs, c'est possible » Le premier produit de l’entreprise s’appelle QH•1 : ce « radiateur numérique » utilise comme source de chaleur des microprocesseurs connectés à Internet, qui réalisent à distance des calculs pour des entreprises. 2/ « 200 millions de tonnes de déchets ne sont pas utilisés en Inde. D'où l'idée de produire de l'électricité avec et d’installer des micro-centrales électriques dans les régions rurales de l’Inde : chaque centrale peut alimenter 30 micro-entreprises et 100 foyers. 3/ Forte du constat que « l'envoi d'un mail avec photo émet 20 g de CO2, soit l'équivalent carbone produit par une lampe de 60 watts allumée durant 25 minutes », la start-up se met en quête d’un data center alimenté exclusivement en énergies renouvelables, neutres en carbone. Elle le trouve aux Pays-Bas, et promet donc aux internautes écolos qu’ils peuvent désormais envoyer des e-mails sans impact carbone.(https://usbeketrica.com/article/trois-entrepreneurs-trois-idees-pour-sauver-la-planete)

15/01/19  -  Glyphosate ; les autorités sanitaires ont plagié Monsanto. « il est clair que l’adoption par le BfR, sans recul critique, d’informations biaisées, incorrectes ou incomplètes fournies par les fabricants [de glyphosate] a influencé la base même de son évaluation » de la dangerosité du produit controversé. Or, c’est sur la foi de cette évaluation préliminaire que l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et les experts des Etats membres ont conclu que le glyphosate ne posait pas de danger cancérogène, ouvrant ainsi la voie à sa réautorisation en Europe. En mars 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) avait, au contraire, conclu au caractère « cancérogène probable » du glyphosate.( https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/01/15/glyphosate-l-expertise-de-l-ue-minee-par-le-plagiat_5409233_3244.html)

-  14/01/19  -  Le cloud est-il vraiment vert ? -  Le Cloud (nuage en anglais), permet le stockage distant de données sur des serveurs et accessibles facilement par internet. Les données sont accessibles uniquement en ligne, et exposées possiblement à être utilisées ou revendues à des fins commerciales, ou piratées pour accéder à des informations confidentielles.  -  Le cloud est vert car il peut réduire le nombre d'équipements et éviter des copies et stockages inutiles par ex.

  Mais L'industrie numérique est reconnue comme la plus gourmande en tout : eau, énergie, métaux, minéraux, produits chimiques. Les équipements informatiques que nous utilisons génèrent des impacts environnementaux et sociaux très importants, à la fois lors de leur fabrication, mais aussi de leur utilisation et de leur fin de vie. Les empreintes carbone et eau du secteur, déjà élevées, risquent de beaucoup croître ; on cherche à les réduire en optimisant le refroidissement des centres de données et leur fonctionnement, ainsi qu'en utilisant des énergies vertes[7] mais les perspectives de mégadonnées (en anglais big data), de l'informatique ubiquitaire associée aux objets connectés et de développement des chaînes de blocs (en anglais blockchains) et de l'intelligence artificielle évoquent plutôt une explosion des besoins en énergie. Selon partiellement : (https://www.actu-environnement.com/ae/news/cloud-est-il-green-32691.php4#xtor=ES-6) et (https://fr.wikipedia.org/wiki/Cloud_computing) (Greenpeace)

-  01/01/19  -  « Nous devons remettre en cause certains dogmes du capitalisme mondial »   Face à la montée des populismes, Olivier Blanchard, l’ancien chef économiste du FMI et économiste au Peterson Institute à Washington propose de remettre à plat la liberté totale du commerce international et la libre circulation intégrale des capitaux. À ses yeux, il existe aussi beaucoup de leviers d’action au plan national, que ce soit la prime d’activité ou les politiques d’éducation ou de formation professionnelle.
== 
La Croix : Les régimes populistes se multiplient partout dans le monde, ainsi que les protestations sociales type gilets jaunes en France… Sommes-nous toujours en train de payer la facture de la crise financière de 2008 et de ses séquelles, avec un fossé accru entre les plus modestes, tandis que les plus riches ont préservé leurs intérêts ?  (SUITE de la page d’accueil)  Faut-il ainsi y voir une « trahison des élites » ?
Olivier Blanchard : Il y a certainement des comportements égoïstes, des gens très riches qui veulent conserver leurs avantages et des entreprises qui font en sorte de payer le moins d’impôts possible. Mais je ne pense pas qu’il y ait une « trahison des élites » comme on l’entend parfois. Au niveau politique, la plupart des élus et responsables essaient de faire ce qu’ils estiment être bénéfique pour la population.
Mais les problèmes à résoudre sont très complexes et les contraintes très nombreuses. Il est donc très difficile d’y apporter les bonnes réponses, et les bonnes réponses sont souvent difficiles à vendre. Par exemple, il est évident qu’une hausse du smic serait désirable du point de vue de la redistribution des revenus, mais on sait qu’à un certain point, cela va détruire des emplois. Le bon équilibre entre salaire minimum et prime d’activité est difficile à trouver.  De même, il est souhaitable de redistribuer davantage, mais dans un pays où le poids de l’État dépasse déjà la moitié du PIB, on atteint les limites de l’exercice. Si on veut plus de redistribution, il faut trouver de l’argent quelque part.
(SUITE)
 
L’Affaire du siècle : 2 millions de voix se sont élevées pour dire que l’inaction climatique de l’État est illégale et n’est plus acceptable. Avec l’Affaire du Siècle, nous nous adressons à l’Etat français pour pointer le non-respect de ses propres engagements en matière climatique face à l’urgence : il a l’obligation d’agir maintenant pour nous protéger toutes et tous. L’Etat a jusqu’au 19 février pour nous répondre. Mais pour l’instant, le chef de l’État, Emmanuel Macron, et le Premier ministre, Edouard Philippe, font la sourde oreille : il nous faut donc être encore plus nombreuses et nombreux à porter cette initiative pour nous faire entendre ! (https://laffairedusiecle.net/)

-  31/12/18  -  « Inaction climatique de l’Etat  :  2 millions de soutiens » « Attaquer la France en justice est injuste, idiot et inopérant » écrit Marc Fontecave dans Le Monde, Débats & Analyses, p23. La France est leader mondial en matière de limitation des gaz à effet de serre , grâce à sa politique nucléaire, énergie bas carbone. Le GIEC d’ailleurs inclue une part significative de nucléaire dans ses scénarios pour un meilleur contrôle de la température de la planète. C’est une affaire globale. La France n’est responsable que de 1% des émissions de CO2. C’est aussi une affaire de responsabilité  individuelle, et il faudra du temps pour réaliser cette transition énergétique. « L’Etat français, c’est nous » conclut  Mr Fontecave, membre de l’Académie des sciences.

-  28/12/18  -  Cinq artistes écologiques qui ont marqué l'année (et à suivre en 2019)   (https://www.linfodurable.fr/culture/cinq-artistes-ecologiques-qui-ont-marque-lannee-et-suivre-en-2019-8755)

-  25/12/18  -  les députés ont voté un sous-amendement mettant fin à l’avantage fiscal dont bénéficiait l’huile de palme, utilisée comme carburant. Une bataille gagnée dans la guerre contre cette culture qui ravage les forêts tropicales. (https://www.linfodurable.fr/conso/lhuile-de-palme-perd-son-avantage-fiscal-en-france-8717)

-  21/12/18 -  Loi de finances pour 2019 : ce qui a finalement été voté en matière d'environnement. Le PLF 2019 a été voté en lecture définitive jeudi 20 décembre. Au menu, gel de la taxe carbone, réforme la TGAP déchets, modification du malus auto, réforme du CITE, renforcement de la redevance pour pollutions diffuses, etc. (https://www.actu-environnement.com/ae/news/Loi-finances-2019-environnement-taxe-carbone-tgap-dechets-malus-cite-32610.php4 (Abonné)

-  20/12/18  - « Inaction climatique de l’Etat » : plus d’un million de soutiens en 48 heures. pour la pétition mise en ligne par la Fondation pour la Nature et pour l’Homme (FNH), Greenpeace France, Oxfam France et Notre Affaire à Tous. Ils viennent ainsi soutenir le recours formé par les quatre associations à l’encontre de l’Etat pour "inaction face au changement climatique".  (https://www.linfodurable.fr/environnement/inaction-climatique-de-letat-plus-dun-million-de-soutiens-en-48-heures-8660) -  (Voir plus loin)

-  03/12/18  -  60 associations appellent à agir afin de lutter contre les effets du réchauffement climatique. Ils soulignent que les objectifs fixés lors de la COP21 de limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C ne sont pas en passe d’être atteints à ce jour et appellent à "un changement de cap des politiques publiques". Pour les signataires de la tribune, "la politique des petits pas d’Emmanuel Macron" est inefficace et "ne répond pas aux enjeux de justices sociale et fiscale". Pourtant, "il est encore temps d’agir", assènent les associations. Pour "réorienter les politiques publiques vers une transition juste", "accélérer la transition dans les territoires", "favoriser la création de millions d’emplois pour le climat" et "faire payer les véritables responsables". La tribune se clôt par un appel à participer aux marches mondiales pour le climat du 8 décembre prochain, qui se tiendront dans de nombreuses villes en France et à l’étranger. (https://www.linfodurable.fr/environnement/60-associations-tirent-la-sonnette-dalarme-pour-le-climat-8084)

 -  29/11/18  -  La Cop 24 s’ouvre le 2 décembre sous de mauvais auspices.  Selon l’Institut français des relations internationales, la 24e Conférence climat qui s’ouvre dimanche, pour deux semaines, en Pologne, « est la plus importante depuis celle de 2015 ». À l’époque, à Paris, un accord très prometteur avait été signé par plus de 190 pays, afin de contenir le réchauffement climatique en dessous de 2 °C. L’enjeu de la COP24 est de rendre ce texte « opérationnel », en se mettant d’accord sur ses règles d’application (le « rule book ») : (https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Environnement/Cop-24-souvre-2-decembre-mauvais-auspices-2018-11-29-1200986415)


Nature :
  - 
Commentaires  Références

 LES PAGES DU SITE  :  Lien vers chaque page + Date de la dernière info 

Ci-dessus,   LA NATURE / Infos +/- récentes et datées   ***   Page précédente   ***   Page suivante
Haut de Page   ***   Accueil   ***   Report a problem on the page N°.  Thanks.  -  Signalez un problème  Merci