DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

Vous êtes ici : Accueil  »  Sommaire  »    Les Vieux de + 80 ans !

                   -  1  -   LE GRAND AGE             ( -2- )

-  25/07  -  Les personnes âgées représentent une population grandissante et très hétérogène. Leurs besoins en matière de santé peuvent entièrement varier, d'un individu à l'autre. L’évaluation des capacités fonctionnelles, et notamment de la mobilité, permet d'identifier plus finement les besoins en soins, en assistance et en soutien des personnes âgées. Opter pour des stratégies qui visent à préserver la mobilité contribue de manière essentielle à préserver les capacités fonctionnelles et l’autonomie des seniors. De nombreux accompagnements, protocoles ou aménagements existent pour préserver leur qualité de vie au quotidien. On estime aujourd’hui que la fragilité concerne 15 à 25 % des personnes âgées. La grande dépendance, ou perte d’autonomie, affecte environ 5 % d’entre elles. Cette fragilité se définit par la perte d’autonomie de l’individu, mais aussi par la diminution de ses capacités fonctionnelles dans les activités de la vie courante.( https://www.santelog.com/actualites/la-mobilite-un-facteur-cle-de-vieillissement-en-bonne-sante)

-  26/07  -  Le département des Yvelines a instauré, cette année encore, le dispositif Yvelines Étudiants Seniors (YES) pour lutter contre l’isolement des personnes âgées pendant l’été, qu’il a mis en place en 2004, à la suite de la canicule de 2003 et de ses terribles conséquences. Depuis le 2 juillet, 140 étudiants travaillent pour ce dispositif, rendant, en moyenne, une visite par semaine à chaque senior recensé. Comme Marie, 23 ans. « Je suis tombée par hasard sur une annonce, j’ai directement postulé », confie cette étudiante en psychologie qui sillonne le secteur de Vélizy et de Viroflay pour l’opération.( http://www.leparisien.fr/yvelines-78/yvelines-marie-l-ange-gardien-des-personnes-agees-26-07-2018-7834695.php)
-  30/07  -  Des fichiers Chalex (chaleur extrême) permettent aux collectivités locales de contacter les personnes fragilisées. Des salles climatisées ont été installées dans les établissements. Les réseaux d'entraide tentent de faire face aux 300 000 personnes âgées en état de mort sociale recensée par le CSA pour les Petits frères des pauvres en 2017. Mais force est de constater que l'on ne repense aux plus âgés fragilisés qu'en cas de canicule ou de grippe.  Et le reste de l'année ?  Les moyens manquent, on le sait, mais on regarde ailleurs. "Nous n'avons pas les bases" pour regarder notre vieillissement, celui qui révèle notre fragilité, qui interroge le sens de cette existence. (http://www.agevillage.com/actualite-16773-1-Edito-Canicule-=-vieux-seuls.-Simple-basique.html)
-  01/08  -  Vieillissement. Une hormone contre la perte musculaire ? (https://www.ladepeche.fr/article/2018/08/01/2844878-viaillissement-une-hormone-contre-la-perte-musculaire.html)  On estime que 25 % des personnes âgées de plus de 70 ans et 40 % des plus de 80 ans seraient atteints de sarcopénie. Diminution accélérée de la masse osseuse et musculaire, la sarcopénie augmente le risque de chute chez la personne âgée. A terme, cette maladie invalidante réduit la mobilité et donc la qualité de vie (https://destinationsante.com/contre-sarcopenie-proteines-sport.html)

 -  23/08  -  ANESTHÉSIE : Une étude associe, chez les adultes plus âgés l’anesthésie à un déclin qui peut être durable de la mémoire et de la pensée. Cette étude cependant ne démontre pas que l'anesthésie, la chirurgie sont en cause dans cette accélération du déclin cognitif.( https://www.santelog.com/actualites/anesthesie-lage-avance-elle-brouille-durablement-la-pensee)
26/08  -  Les doyens de l’humanité. Depuis le 22 juillet 2018, date de la mort de Chiyo Miyako, la doyenne de l’humanité est la Japonaise Kane Tanaka, née le 2 janvier 1903 et âgée de 115 ans. Le record de longévité prouvé chez les femmes est actuellement détenu par la Française Jeanne Calment, qui a vécu jusqu’à l’âge de 122 ans et 164 jours. Le record de longévité prouvé chez les hommes est actuellement détenu par le Japonais Jirōemon Kimura, qui a vécu jusqu’à l’âge de 116 ans et 54 jours. (https://www.journaldechambly.com/100-ans-ca-se-fete-en-grand/)
 -  29/08  -  L’aide au suicide dans le grand âge : où sont les limites? La Suisse bénéficie de l’un des régimes les plus libéraux en matière d’aide au suicide: le Code pénal l’admet, du moment qu’elle ne répond à aucun «mobile égoïste»  -  L’aile la plus libérale de l’association d’Exit Suisse alémanique souhaite désormais aller plus loin et permettre aux personnes «qui souffrent dans l’âge», «souffrances insupportables» « fin de vie imminente » Une personne souhaitant mettre fin à ses jours doit être capable de discernement et réaliser elle-même le geste fatal. Et au-delà de 75 ans, d’avoir accès au pentobarbital sodique sans diagnostic, voire sans prescription médicale.
Qu’en penser ? «abandon» du patient au nom du principe «dogmatique» d’autonomie. banalisation de la mort, ou discrimination du grand âge, présenté comme un motif suffisant pour en finir avec la vie. La souffrance subjective d’un patient âgé et sa détermination sont-elles des critères suffisants pour accéder à son souhait de mourir?
Un témoignage : «Pourquoi devrais-je me justifier? J’ai des souffrances dont je ne souhaite pas parler. Faut-il être à l’agonie pour avoir le droit de mourir?» «Je ne milite pas pour l’interruption obligatoire de vieillesse, mais volontaire» (
https://www.letemps.ch/suisse/aide-suicide-limites) -  (Commentaires)
 - 
30/08  -  Appareil auditif : comment choisir la meilleure solution ?  Même les personnes qui entendent bien doivent faire attention et adopter de bonnes habitudes pour préserver leur audition au grand âge. (https://www.capretraite.fr/blog/sante/appareil-auditif-choisir-meilleure-solution/)
-  
04/09  -  Face à une situation de perte d’autonomie liée à l’âge. le portail www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr, représente une mesure phare de la loi d’adaptation de la société au vieillissement. « Ensemble pour l’autonomie » diffusé sur France 3 et France 5 et de chroniques radios « On en parle » diffusées sur RTL, France bleu et Nostalgie.
Conduite avec le soutien du
ministère des Solidarités et de la Santé, cette campagne participe de la volonté de promouvoir un meilleur accès aux solutions d’accompagnement portée par la feuille de route en faveur des personnes âgées annoncée par la Ministre en mai dernier. La campagne s’articule autour d’un programme court : En moins d’1 minute, 15 épisodes visent à informer les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs aidants sur les thématiques suivantes :
…• Les solutions pour
les aidants. (Voir la chaine Youtube Silver Economie) (https://www.silvereco.fr/autonomie-des-personnes-agees-la-cnsa-lance-une-campagne-dinformation-sur-les-aides-et-les-solutions-proposees/31101577)
-
04/09  -  En France, 69% des 65 ans et plus déclarent bien vivre leur âge. "il faut enrichir cette analyse avec le fait que 80% des seniors en France sont satisfaits de leur vie et que 74% ont un réel sentiment d'utilité. -  Ce sentiment est lié à la capacité à rester autonome et indépendant. Pour plus de 52% des répondants, on peut être utile et heureux en maison de retraite", Enfin, l'étude révèle aussi que 38% ont le sentiment d'être importants pour leur animal domestique. Ils ne sont que 8% à ressentir la même chose vis-à-vis des pouvoirs publics.  …(https://www.lexpress.fr/actualite/societe/enquete-les-seniors-se-sentent-jeunes-jusqu-a-80-ans_2033550.html)
-  07/09  -  Depuis plus de cinq ans, Dugan et Fabbre ont voyagé à travers les États-Unis à la recherche de sujets dont l’expérience est liée à l’identité sexuelle, l’âge, la race, l’ethnie, la sexualité, la classe socioéconomique et la situation géographique. Ils ont voyagé d’un océan à l’autre, dans les grandes villes et les petites villes, en documentant les histoires de vie de ce groupe important mais largement sous-représenté de personnes plus âgées. (https://loeildelaphotographie.com/fr/jess-t-dugan-and-vanessa-fabbre-to-survive-on-this-shore/)
08/09  -  Les personnes âgées sont moins susceptibles de reconnaître qu'elles ont commis une erreur, montre doublement cette étude de Université de l'Iowa. Une constatation qui peut sembler anecdotique et qui pourtant peut avoir parfois de graves conséquences. Car elle s’applique aux activités de la vie quotidienne, comme ne pas réaliser qu’on vient de commettre une erreur de conduite ou qu’on a oublié de prendre son traitement. (https://www.santelog.com/actualites/perception-cognitive-avec-lage-ne-reconnait-plus-ses-erreurs)
-  11/09  -  16 millions d’euros pour la qualité de vie au travail dans les Ehpad. (http://ww.lagazettedescommunes.com/580986/personnes-agees-16-millions-deuros-pour-la-qualite-de-vie-au-travail-dans-les-ehpad/)
17/09  -  Russie : "La vodka, c’est l’apanage des personnes âgées"  Il y a des gens qui commencent vraiment à boire au moment où ils partent à la retraite. En famille, même, parfois. Mais cela arrive très rarement mis à part les militaires à la retraite. Ceci ne concerne pas la population en générale. Le problème principal des retraités, c’est la pauvreté. Or, pour acheter de l’alcool, même bon marché et frelaté, il faut des moyens.
La vieillesse a ses caractéristiques propres : quand on vieillit, la tolérance à l’alcool baisse. Ce phénomène arrive à tous, sans exception. Avec l’âge, on ne peut plus se permettre de boire autant qu’avant sous peine d’intoxication sévère. La moindre résistance à l’alcool des personnes âgées constitue la principale contre-indication à sa consommation pour cette catégorie de la population.
Les gens qui ont une vie difficile, pleine de stress, qui vivent dans la pauvreté ont besoin de se débarrasser de cette tension. L’alcool peut aider l’homme, l’aider à tenir debout, à condition bien sûr que les quantités consommées soient raisonnables. (
http://www.russieinfo.com/russie-la-vodka-c%E2%80%99est-l%E2%80%99apanage-des-personnes-agees-2018-09-17)
 -  17/09  -  Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 1,4 milliard de personnes ne bougent pas assez… et risquent donc, plus que les autres, de développer maladies cardiovasculaires, diabètes et autres cancers. Salariés, résidents, bénévoles, tout le monde est concerné. Pour lutter contre la sédentarité et améliorer la qualité de vie de tous, deux Ehpad ont trouvé la solution : former et accompagner les professionnels pour intégrer la pratique d’activité physique dans le quotidien de la structure. (http://www.agevillagepro.com/actualite-16916-1-colloque-focus-activite-physique.html)
19/09  -  Quatre femmes âgées ont suivi une formation en ingénierie solaire à Tilonia, en Inde. Leur mission est d’apporter de la lumière dans leurs villages. (https://www.lactualite.mg/societe/8580-energie-solaire-quatre-grands-meres-deviennent-des-ingenieures/)
-
20/09  -  Les personnes âgées en 2030 : portrait-robot de la génération qui vient. « Matières Grises » a vocation à réfléchir aux questions liées au vieillissement de la population (https://www.capgeris.com/docs/pu/1/think-tank-rapport.pdf)
-
21/09  -  « Dis leur que je sens et je suis » : un documentaire d’Iléna Lescaut autour des bienfaits des thérapies non médicamenteuses comme l’art-thérapie auprès de nos aînés qui ont la maladie d’Alzheimer et/ou d’autres pathologies associées. A travers l’art, l’expression artistique – la corde sensible de chacun est stimulée, les cinq sens sont éveillés, l’humain retrouve un bien-être global psychique et corporel. Malgré une maladie, toute personne est encore capable de vivre des moments sublimes et de vivre le beau. Et ceci à tous âges…(https://www.opinion-internationale.com/2018/09/21/dis-leur-que-je-sens-et-je-suis-un-documentaire-dilena-lescaut-sur-lart-therapie-contre-alzheimer_55665.html)
-  21/09  -  Chers amis des petits frères des Pauvres,, En 2017, grâce à votre mobilisation et à celle de nos 12 212 bénévoles …(VOIR)
-  27/09  -  L’exclusion numérique des personnes âgées : les 14 recommandations des Petits frères des Pauvres. Pour l’association, « il est urgent de permettre à nos aînés de devenir des utilisateurs du numérique, vecteur de lien social ». il faut arrêter de considérer les plus âgés comme une « génération perdue » qui ne s’intéressera jamais aux outils numériques. 57 % des plus de 70 ans ne sont pas à l’aise avec le numérique.
(https://www.silvereco.fr/etude-lexclusion-numerique-des-personnes-agees-les-14-recommandations-des-petits-freres-des-pauvres/31102209)
-  01/10  -  La concertation sur la réforme de la dépendance s'ouvre ce lundi, en vue d'une loi sur l'autonomie en 2019. La Mutualité française a calculé le reste à charge financier actuel pour les personnes âgées dépendantes.
Neuf à dix milliards d'euros par an. C'est l'investissement qui sera probablement nécessaire pour assumer le coût de la dépendance, a estimé 
Emmanuel Macron en juin, lors du congrès de la Mutualité française . Il s'était alors engagé à faire voter « avant la fin de l'année 2019 » une loi en vue de « construire un nouveau risque », à côté des risques maladie, vieillesse, accidents du travail et famille, couverts par la Sécurité sociale.( https://www.lesechos.fr/economie-france/social/0302322957119-ce-que-coute-la-dependance-aux-personnes-agees-2209739.php)
02/10  -  Le défi du grand âge est un sujet pour l'État mais qui le dépasse très largement. C'est un sujet qui se pose à toutes et tous, que l'on soit déjà concerné aujourd'hui, ou qu'on le soit dans un proche avenir.  ( VOIR )
03/10  -  Une aide-soignante qui avait témoigné sur les Ehpad dans "Envoyé spécial" a perdu son travail le lendemain de la diffusion. Selon la journaliste qui avait recueilli son témoignage, Hella Kherief n'a pas reçu d'explications quand l'hôpital où elle avait signé un CDI a mis fin à sa période d'essai. (https://www.francetvinfo.fr/societe/prise-en-charge-des-personnes-agees/une-aide-soignante-qui-avait-temoigne-sur-les-ehpad-dans-envoye-special-licenciee-le-lendemain-de-la-diffusion_2968621.html)
05/10  -  Il est important de comprendre que les effets des voyages spatiaux sur le corps peuvent être d'une grande importance pour mieux comprendre ce qui nous arrive ici, sur Terre, lorsque nous vieillissons. Et l'inverse est également vrai: l'étude de la fragilité chez les personnes âgées vieillissantes a beaucoup à offrir aux voyages dans l'espace. C'est une première mondiale. Flotter dans l'espace semble inoffensif, voire apaisant, mais les effets de l'apesanteur sur la santé sont similaires à ceux observés chez les personnes inactives sur Terre, entraînant un affaiblissement musculaire et osseux rapide. D'autres conséquences de l'apesanteur ressemblent à ce que nous observons chez les personnes âgées atteintes de fragilité: le durcissement des artères carotides, la rétention de liquides, la perte de densité osseuse ou l'ostéoporose, entre autres choses. Pour les personnes fragilisées, les maladies, comme les infections mineures ou les blessures, peuvent entraîner une détérioration rapide de la santé. Avec près de six décennies de vols habités dans l'espace, les agences spatiales disposent de nombreuses données pour alimenter la recherche en sciences de la vie sur la fragilité. (https://quebec.huffingtonpost.ca/john-muscedere/qu-ont-en-commun-les-astronautes-et-les-personnes-agees-en-situation-de-fragilite_a_23552222/)
08/10  -  En vue d'un rapport sur les personnes âgées en 2030 : "Partons d'abord des besoins des personnes âgées, écoutons ce qu'elles ont à dire, réfléchissons aux réponses que l'on peut apporter, qui elles-mêmes se traduisent par un panier de biens et services à solvabiliser, puis aux modalités de financement de ces réponses." Le danger serait d'aborder le sujet en se demandant où trouver les financements, puis quel est le volume de ces enveloppes et, enfin, ce que l'on doit financer. Il faut ré-irriguer le débat public en partant des attentes.(https://www.mutualite.fr/actualites/grand-age-et-autonomie-irriguer-le-debat-public-en-partant-des-besoins/)
-  16/10  -  L'association Familles Solidaires se mobilise pour offrir aux personnes fragilisées par l'âge ou le handicap de vivre avec et comme les autres. Elle cherche à promouvoir des habitats partagé et accompagnés (HAPA), inclusifs, en colocations ou en coopérative, en lien avec les services de proximité partout sur les territoires. (http://www.agevillage.com/actualite-17004-1-inventer-l-habitat-partage-de-demain.html)

...et la technologie !