-  01/06  -  Yo!Fest, c'est un rassemblement des jeunes de l'Europe entière, initié par le Forum européen de la jeunesse (élaboré par plus de 40 organisations de jeunes, dans toute l'Europe). Il y a d'abord eu Yo!Mag, une plateforme d'expression des jeunes européens (YO = Youth Opinion, opinion des jeunes), créée dans les années 1980, "lieu de débat pour tous les sujets qui intéressent les jeunes européens", trouve-t'on sur le site de Yo!Fest. "Yo!Fest est l'évolution naturelle, après 37 ans d'expression des jeunes", c'est donc une fête, un gros événement qui bénéficie désormais du soutien du Parlement européen (https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/bas-rhin/strasbourg-0/decryptage-yofest-jeunes-debattent-avenir-europe-1485609.html ) 
-  01/06  -  #MonIdéedelEurope |Jusqu'en octobre, plus de 300 consultations citoyennes sont organisées à travers 27 pays membres de l’Union européenne, afin de recueillir l'avis des citoyens pour réformer les institutions. En France, où les euro-indifférents dominent, les partis extrémistes font vivre le débat européen. (https://www.franceculture.fr/emissions/hashtag/europe-la-grande-indifference-citoyenne#xtor=EPR-2-[LaLettre01062018])
-  04/06  -  Les migrants : George Soros a développé une idée intéressante : un GIGANTESQUE plan d’investissement pour les pays africains, en particulier ceux qui présentent des garanties démocratiques. 30 MILLIARDS d’euros par an pendant des années et des années ! L’Europe, dit Soros, pourrait emprunter à taux très bas sur les marchés pour financer un tel plan, qui permettrait un vrai décollage économique africain, en aidant surtout les micro-projets d’économie locale. Une idée présente aussi dans le discours récent d’Emmanuel Macron à Ouagadougou. L’enjeu c’est de créer 450 millions d’emplois en Afrique d’ici 2050. Et aujourd’hui, le continent ne semble à même d’en créer que seulement 100 millions. A court terme, ce processus accroitrait sans doute le phénomène migratoire. Mais à moyen terme, il pourrait l’enrayer, avec des élites africaines enfin désireuses de rester chez elles. (https://www.franceinter.fr/emissions/la-chronique-de-jean-marc-four/la-chronique-de-jean-marc-four-04-juin-2018)
-  05/06  -  Alors que la question de l'appartenance a l'Europe divise et que de plus en plus de voix défavorables s'élèvent au sein des pays membres de l'UE, Julien Bayou le porte-parole d'EELV expose sa vision pour l'Europe, et nous explique quelles mesures adopter pour parvenir à "se réapproprier l'Europe". Son cheval de bataille : "la création d'un grand projet rassembleur pour les citoyens européens". Un projet focalisé sur la lutte contre l'évasion fiscale et la transition écologique, qui "viendrait apporter une alternative au statu-quo et au souverainisme actuellement".  La désobéissance civile est-elle la seule solution pour se réappropier l'Europe ? "Désobéissons pour sauver l'Europe",  (https://www.francetvinfo.fr/politique/eelv/video-julien-bayou-on-a-besoin-de-se-reapproprier-l-europe_2787605.html)
-  12/06  -  CNRS : Quel avenir pour l’Europe? Montée des populismes, Brexit, crise commerciale avec les États-Unis… En quoi les tensions actuelles au sein de l’Union européenne vont-elles transformer son fonctionnement économique, social et politique ? C’est la question à laquelle vont tenter de répondre 500 chercheurs en sciences sociales, réunis du 13 au 15 juin lors d'un congrès international à Sciences Po. Rencontre avec la politiste Virginie Guiraudon, organisatrice de l’événement. (https://lejournal.cnrs.fr/articles/quel-avenir-pour-leurope)
-  13/06  -  «  La décision du gouvernement espagnol ? C’est une tentative de générer dans l’Union européenne [UE] une réflexion et surtout une action sur ce que signifie le problème migratoire. L’Europe fait la politique de l’autruche. C’est un problème collectif et il faut l’aborder comme tel. Si nous ne sommes pas capables de prendre les frontières extérieures comme une frontière commune, c’est l’espace Schengen qui va s’écrouler. Il faut une politique commune de l’UE, d’un côté pour les demandeurs d’asile et de l’autre pour ceux qui génèrent un flux migratoire parce qu’ils sont en quête d’une vie meilleure. » (https://abonnes.lemonde.fr/europe/article/2018/06/13/immigration-en-europe-l-europe-fait-la-politique-de-l-autruche_5314336_3214.html)

-  14/06  -  L’Europe trouve un accord sur les énergies renouvelables. Le compromis porte à 32 % leur part dans la consommation européenne en 2030, contre 27 % proposés au départ par la Commission. (https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/06/14/l-europe-trouve-un-accord-sur-les-energies-renouvelables_5314828_3234.html)

-  18/06  -  L'union de l'Europe forteresse (extraits) « La probabilité d’un accord sur le volet « accueil », répartition des migrants par pays avec un système de quotas, cette probabilité est quasi nulle. Le seul accord envisageable porte sur le durcissement aux frontières : la commission propose de tripler le budget affecté à cette tâche, et de multiplier les effectifs de police du dispositif Frontex par 8 dans les 10 ans à venir ! Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a parlé d’un « axe Berlin-Vienne-Rome, un axe des volontaires dans la lutte contre l’immigration illégale ».
   Il faut que les migrants n’entrent même pas en Europe. Qu’ils soient parqués dans des camps de rétention, en Turquie, en Albanie, en Egypte ou en Libye, le temps que l’on sélectionne ceux que l’on veut bien faire entrer. Sous-entendu : que les migrants meurent le plus loin possible de chez nous. Qu’ils soient invisibles. La majorité des pays européens penche désormais de ce côté. L’Europe forteresse n’est plus un sujet de débat. Elle est là pour une action politique commune dont l’Europe a été, jusqu’à présent, incapable de se doter, si ce n’est en matière monétaire.
   L’union politique de l’Europe, en panne sèche depuis des années, est donc susceptible d’avancer sur un ciment idéologique (la fermeture des frontières) qui est à l’exact opposé de ses principes fondateurs d’ouverture et d’humanisme venu des philosophes des Lumière. Un extraordinaire retournement de l’Histoire ! » (
https://www.franceinter.fr/emissions/la-chronique-de-jean-marc-four/la-chronique-de-jean-marc-four-18-juin-2018)
-  20/06  -  « Une étude, publiée dans la revue scientifique américaine Science estime que la crise migratoire en cours peut être une opportunité économique pour l’Europe.   Cette étude n’est pas la première du genre, mais elle est nouvelle par sa méthode. Les économistes du CNRS, de l’université de Clermont-Auvergne et de l’Université Paris Nanterre ont analysé l’impact des chocs migratoires sur l’économie globale de 15 pays d’Europe de l’Ouest (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Irlande, Islande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni et Suède), sur une période de 30 ans. De 1985 à 2015, ces pays ont connu à plusieurs reprises d’importants flux de demandeurs d’asile, surtout lors des guerres dans les Balkans, lors des printemps arabes et depuis la guerre en Syrie. Autre nouveauté, les études disponibles ont souvent une approche comptable, c’est-à-dire qu’en général elles mettent en balance les dépenses liées à l’accueil des demandeurs d’asile d’une part, et les recettes fiscales de l’autre. L’étude de Science s’intéresse également aux interactions économiques de l’immigration, avec l’évolution du Produit intérieur brut par habitant par exemple, ou avec les retombées indirectes générées en termes d’emploi.
   (http://www.rfi.fr/europe/20180620-demandeurs-asile-une-opportunite-economique-europe)
-  20/06  -  Les experts du Conseil de l'Europe demande aux autorités espagnoles de "déployer davantage d'efforts" contre la traite des êtres humains, notamment en matière d'identification des victimes. "La traite aux fins de l'exploitation par le travail est probablement sous-estimée". La Convention du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains est entrée en vigueur en 2008 et déjà applicable dans 46 pays d'Europe. (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/06/20/97001-20180620FILWWW00078-traite-d-etres-humains-l-espagne-doit-faire-plus-d-efforts-conseil-de-l-europe.php)
-  22/06  -  Des chiffres : Le fossé démographique s'est creusé en Europe depuis la chute du Rideau de fer, les anciens pays de l'Est ayant perdu jusqu'à un quart de leur population tandis que le solde est largement positif à l'ouest, selon une étude autrichienne parue vendredi, qui souligne l'impact déterminant du facteur migratoire. (http://www.lunion.fr/98095/article/2018-06-22/le-fosse-demographique-se-creuse-entre-l-est-et-l-ouest-de-l-europe)
-  23/06  -  Des consultations citoyennes sur l'Europe sont organisées en France et en Europe jusqu'en octobre 2018. Cette démarche initiée par la France et appuyée par la Commission européenne, le parlement européen, le comité économique et social européen et le comité des régions vise à recueillir les propositions des citoyens des 27 pays de l'Union européenne pour qu'ils s'engagent, débattent et proposent leur vision de l'Europe à la veille des élections européennes de 2019. Ce projet nécessite l’implication de tous : collectivités locales, associations, entreprises, université, syndicats, chambres consulaires. Chacun est invité à participer à la consultation en ligne en répondant aux 12 questions préparées par 96 citoyens européens issus des 27 États membres, sur ce lien. (https://www.quelleestvotreeurope.fr/je-participe.html
-  27/06  -  La Cimade : Dans un rapport, l’association dénonce ainsi « un détournement de la lutte antiterroriste pour contrôler la migration » au sein d’« une Europe qui s’enferme ». La France a réintroduit les contrôles à ses frontières intérieures après les attentats djihadistes du 13 novembre 2015, qui ont fait 130 morts, et les a depuis reconduits par période de six mois, rappelle la Cimade. Mais pour l’association, il y a là un « détournement de la lutte antiterroriste », puisque « le rétablissement des contrôles aux frontières a principalement permis une augmentation de pratiques existantes liées aux contrôles migratoires bien plus que l’identification ou l’interdiction d’entrée de personnes suspectées de terrorisme ». (https://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2018/06/27/migrants-la-cimade-denonce-un-detournement-de-la-lutte-antiterroriste-en-france_5321708_1654200.html)
-  29/06  -  Les 28 dirigeants des pays européens sont parvenus à un accord sur les migrations. "la solidarité que nous devons au pays de première entrée a été actée". Des plates-formes de débarquement pourraient être créées en Afrique du Nord, mais la Tunisie et le Maroc ont déjà refusé. En Europe, des « centres contrôlés » pour gérer les arrivants seront installés dans les pays volontaires mais la France et l’Italie n’en font pas partie. Le HCR défend le principe de ces plates-formes expérimentées par le seul Niger. Ces plates-formes devraient procéder rapidement au traitement des dossiers et « réduire les mouvements des migrants » (Le Monde-International, p4) (https://www.lexpress.fr/actualite/monde/l-europe-trouve-un-accord-sur-les-migrations_2021355.html)
-  29/06  -  A propos des « centres de débarquement » que l’Union européenne souhaiterait créer hors de son territoire. À quelques jours d’écart, Maroc, Algérie et Tunisie viennent de refuser l’idée d’accueillir de tels lieux sur leur territoire. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a estimé ce 29 juin que les centres de gestion des demandeurs d’asile devaient être situés en Europe, et non à l’étranger. (http://www.jeuneafrique.com/586246/societe/centres-de-debarquement-le-maghreb-dit-non-a-leurope/)
-  01/07  -  Simone Veil et son mari, Antoine, sont entrés au Panthéon, dimanche 1er juillet. Lors de son discours, le président Emmanuel Macron a salué l’engagement européen de cette grande dame française. La France rendait hommage à la femme politique et ses combats : les droits des femmes, la dépénalisation de l’IVG et la construction européenne. Première présidente du parlement européen en 1979, elle n’a cessé de porter le projet européen. Le drapeau de l’Union européenne
-  01/07 -  « L’illibéralisme, « Une des menaces les plus graves susceptibles de pervertir l’idéal démocratique »

dit Pierre Rosanvallon.  Viktor Orban, juillet 2014, « Le nouvel Etat que nous construisons en Hongrie, proclame le premier ministre, n’est ni un Etat-nation, ni un Etat libéral, ni un Etat-providence : il est « illibéral ». (Voir TEXTE)
-  05/07  -  Angela Merkel a affiché clairement ses désaccords jeudi avec Viktor Orban sur les migrants en plaidant pour un devoir "d'humanité", "Nous allons protéger nos frontières extérieures" dans l'UE "mais pas avec l'objectif de nous enfermer et de ne plus parler que de fermeture et d'une sorte de forteresse". "L'humanité, c'est l'âme de l'Europe et cette âme, si nous voulons la conserver ... l'Europe ne peut tout simplement pas se couper de la détresse et de la souffrance" en se retranchant dans une "forteresse » (https://www.la-croix.com/Monde/Migrants-Merkel-Orban-opposent-valeurs-Europe-2018-07-05-1300952677)
-  07/07  -  Thomas Piketty : « Pour les partisans du marché omniscient et toujours efficace, cette situation serait la conséquence rationnelle du vieillissement : anticipant la petitesse de sa main-d’œuvre et de sa production à venir, voire sa disparition, l’Europe ferait tout simplement des réserves pour ses vieux jours. En vérité, il faut surtout y voir la conséquence d’une concurrence exacerbée sans pilotage politique, et d’une rigueur salariale excessive, qui a conduit à tasser la croissance et à doper les excédents commerciaux.
Rappelons aussi que la zone euro est actuellement en excédent budgétaire primaire : les contribuables paient plus d’impôts qu’ils ne reçoivent de dépenses, avec un écart supérieur à 1 % du PIB. De même que les déficits budgétaires trumpistes ne font qu’aggraver le déficit commercial américain, les excédents budgétaires européens exacerbent notre excédent commercial. Si l’Europe veut un jour relancer sa machine à intégrer, il lui faudra d’abord réapprendre à investir et à consommer. » (
https://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2018/07/07/thomas-piketty-l-europe-les-migrants-et-le-commerce_5327547_3232.html)

-  07/07  -  Calais - Sacs et chaussures de randonnée pour les uns, sandales et lunettes de soleil pour les autres: plusieurs centaines de bénévoles et citoyens engagés, rejoints par quelques migrants, sont entrés samedi à Calais, arrivée symbolique d'une "marche solidaire" partie deux mois plus tôt de Vintimille, pour montrer que la "France qui accueille existe". (https://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/marche-solidaire-des-migrants-la-france-qui-accueille-est-arrivee-a-calais_2023697.html)

    ACCUEIL    SOMMAIRE    ASTRO   NATURE   HOMMES   ANIMAUX   A-CORRIDAS   PERPIGNAN   E-MAIL  -  Adresses

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

La Catalogne       - 1 -  L’ EUROPE     - 2 -         La France

Vous êtes ici : Accueil  »   Sommaire  »   L’Europe