Report a problem on the page N°.  Thanks.  -  Signalez un problème sur cette page N°.  Merci.

Premier discours du Conseil national de la Révolution d’août 1983 prononcé par le capitaine Thomas Sankara :

DOC  :  http://afrique.lepoint.fr/dossiers/ateliers-de-la-pensee/ -  Journée mondiale  - 
Divers : Rendre à l’A.
les objets culturels  -  Avortement interdit  -  Limitation des naissances; les enfants fantomes  -  Dégradation des terres  -  Insécurité alimentaire  -  Serpents  -  L’Afrique : 1,2 milliard de personnes, dont 60% sont âgées de moins de 24 ans. Un chiffre qui devrait doubler d'ici à 2050, selon les Nations Unies .

 -  09/07/18 -  Macron déclare que le sous-développement de l’Afrique est dû aux taux de natalité élevé dans ces pays, il n’a pas échappé au ridicule… Il suffit simplement de jeter un coup d’œil à la densité démographique du continent pour constater que ce n’est pas la démographie qui plombe l’Afrique, c’est le pillage de ses richesses, la corruption de ses dirigeants, la confiscation des ressources nationales par des minorités et une répartition calamiteuse du revenu national. La sous qualification, l’analphabétisme, les tares de l’éducation et les politiques publiques désastreuses réduisent les populations au chômage, à la mendicité et conduisent au détournement de ressources dont les peuples ne profitent pas et qu’ils contrôlent encore moins… L’évolution démographique en Afrique doit s’intégrer dans les politiques publiques des pays africains matérialisées par des plans de développement économique et social, …(https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/encore-une-macro-connerie-205864)
-  19/08  -  Il y a cinq siècles avait lieu le premier voyage esclavagiste entre l’Afrique et l’Amérique. Jusqu’en 1518, les esclaves africains étaient amenés jusqu’en Espagne ou au Portugal, avant d’être envoyés dans les Caraïbes. Le 18 août 1518, ou 28 août s’ils avaient utilisé notre calendrier grégorien, le roi d’Espagne Charles I publiait une charte autorisant directement le transport d’esclaves de l’Afrique aux Amériques. Jusqu’à ce moment, ils étaient d’abord amenés en Europe méridionale.
Dans cette charte, le roi d’Espagne donne à Lorenzo de Gorrevod, un de ses principaux conseillers, la permission de transporter «quatre mille esclaves nègres, hommes comme femmes», sur les différents territoires découverts du continent américain. Cette décision de créer une ligne directe et «économiquement plus viable» a fondamentalement changé la nature et l’ampleur de cette terrible industrie, estime le quotidien anglais The Independent. Sur les 350 années suivantes, plus de dix millions d’Africains furent transportés entre les deux continents. Au moins 1,8 million moururent en route. -  «La traite des esclaves arabes avait déjà eu un impact terrible sur le continent – mais la demande européenne de cette main-d’œuvre dans leurs empires embryonnaires du Nouveau Monde a considérablement aggravé la situation», indique le quotidien. Les Européens, comme les Espagnols ou les Portugais, ont massivement augmenté la demande et ont finalement déclenché toute une série «de terribles guerres tribales intra-africaines».
-  The Independent conclut que «les gouvernements et les organisations du monde entier ont eu tendance à favoriser la commémoration des révoltes d’esclaves et des mouvements abolitionnistes, qui ont contribué à mettre fin à la traite des esclaves, plutôt que l’histoire plus lointaine et politiquement moins confortable de la façon dont cela a commencé».
(http://www.slate.fr/story/166109/cinq-siecles-premier-voyage-esclavagiste-afrique-amerique)   -  Monde esclavage Afrique Africains-Américains histoire

-  19/09  -   Le monde comptait 5,3 milliards de gens en 1990, 1,9 milliard de gens étaient considérés comme «extrêmement pauvres»,. En 2015, la population mondiale était de 7,4 milliards; et le nombre de très pauvres a été ramené à 734 millions. La part de la population mondiale vivant en dessous du seuil de pauvreté soit passée de 35,9% à 10%»

-  En 2002, l'Afrique subsaharienne représentait le quart du nombre de gens extrêmement pauvres dans le monde, or aujourd'hui c'est plus de la moitié (413 sur 736 millions). Le taux d'extrême pauvreté de l'Afrique (41,1%) : Sur les 27 pays de la planète qui comptent le taux le plus élevé, 26 sont aujourd'hui situés en Afrique. Le Nigeria (190 millions d'habitants) devrait dès 2018 être le pays comptant le plus d'extrêmement pauvres en valeur absolue.

-  Les raisons de cette exception africaine sont à vrai dire parfaitement identifiées. C'est d'abord l'absence de contrôle des naissances. «Le taux de fécondité est plus élevé parmi les pauvres et la famille plus nombreuse. De 7,9 enfants en moyenne, avec 3,5 enfants de moins de moins de 14 ans qui grandissent dans la pauvreté, au détriment de leur éducation et de leur alimentation». À ce cercle vicieux fondamental s'ajoutent les conflits ethniques, les catastrophes écologiques, la corruption des gouvernements et des élites si nocive pour le développement économique.
L'accès à l'électricité, crucial pour le développement des pays les plus pauvres(http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/09/19/20002-20180919ARTFIG00213-triste-record-l-afrique-noire-compte-413-millions-de-gens-vivant-avec-moins-de-19-dollar-par-jour.php)

-  20/09  -  A fin 2017, l’Afrique comptait 148 000 individus fortunés ayant une fortune cumulée de 920 milliards de dollars. 7 100 sont des multimillionnaires, tandis que 320 sont des centi-millionnaires. L’Afrique comptait aussi 24 milliardaires à la fin de l’année écoulée. (https://www.agenceecofin.com/gestion-de-fortune/1909-60093-l-afrique-compte-148-000-individus-fortunes-possedant-920-milliards-a-fin-2017-selon-new-world-wealth-et-afrasia-bank)

-  12/10  -  Pour lutter contre le stéréotype voulant que l’Afrique n’ait pas d’histoire, François-Xavier Fauvelle « L’Afrique ancienne de l’Acacus au Zimbabwe » (Belin, coll. Mondes anciens, 680 pp., 49 €) démontre la richesse du passé de ce continent, la multiplicité des trajectoires qu’il a connues et sa connexion avec les autres zones du globe. Une somme où l’on croise les chasseurs-cueilleurs, le royaume soudanais de Méroé, des vaches scarifiées ou le Mali du sultan Mûsa...L’ouvrage collectif retrace une histoire partant de 20 000 avant notre ère et allant jusqu’au XVIIe siècle.

L’Acacus est un massif montagneux de Libye, un véritable conservatoire naturel et culturel à ciel ouvert, qui conserve des vestiges (notamment des peintures et gravures rupestres) des temps préhistoriques où le Sahara était vert et où les habitants y chassaient l’hippopotame ou poussaient devant eux leurs troupeaux. Quant au Zimbabwe, c’est une formation politique des XIVe et XVe siècles, représentée par des dizaines de forteresses bâties en pierre. Les premiers colons blancs en Afrique australe ont voulu croire que ces bâtisses spectaculaires avaient été abandonnées par des Phéniciens ou des Égyptiens, mais il n’en est rien : il y avait là, sur les hauts plateaux du Zimbabwe actuel, ainsi qu’au Botswana et au Mozambique, un pouvoir politique et économique puissant, fondé sur la capitalisation du cuivre et le commerce avec les pays étrangers… (https://www.liberation.fr/debats/2018/10/12/francois-xavier-fauvelle-il-ne-s-est-pas-rien-passe-en-afrique-pendant-qu-on-peignait-lascaux_1684969

-  13/10  -  La philosophie Ubuntu. L’Ubuntu est une philosophie et une règle de vie en Afrique subsaharienne, fondée sur la compassion, le respect de l’autre et la croyance en un lien qui unit l’humanité entière. Depuis des temps lointains, des peuples tels que les Bantous, les Bakongos, les Zoulous et les Xhosas d’Afrique du Sud, les Yurubas et les Ausas du Nigéria sont tous reliés par ces valeurs, bien qu’ils utilisent des langues et des dialectes différents.
Des rois, des reines et des tribus comme Sundiata Keita au Mali et la reine Nzinga en Angola se sont engagés à améliorer la société et à combattre l’esclavage sur la base de valeurs de solidarité et de fraternité, montrant que malgré les conflits internes, il y avait toujours une autre manière de procéder.
En fait, l’ubuntu nous exhorte à nous soutenir et à nous entraider, en affirmant que « je suis parce que nous sommes » et « je suis ce que je suis parce que nous sommes tous ce que je suis ». La philosophie de l’ubuntu a inspiré Gandhi pendant son séjour en Afrique du Sud et Nelson Mandela dans la lutte contre l’oppression de son peuple, et lui a permis de sortir du régime féroce de l’apartheid sans vengeance ni bain de sang, créant l’instrument extraordinaire que fut la Commission vérité et réconciliation, un exemple suivi ultérieurement par d’autres peuples. (
https://www.pressenza.com/fr/2018/10/lafrique-une-histoire-a-redecouvrir-10-la-philosophie-ubuntu/)

 

-  100 leaders qui feront l’Afrique de demain. (http://afrique.le360.ma/maroc-algerie-cote-divoire/economie/2018/10/17/23460-qui-sont-les-100-leaders-qui-feront-lafrique-de-demain-23460)

 

-  17/10  -  La jeunesse africaine est une chance, c'est à l'Europe de lui faire confiance. Elle pourrait être un moteur crucial de la croissance mondiale, de la paix et de la prospérité.
« A l'attention des Chefs d'Etat/de gouvernement de l'UE

Au moment où l'Union européenne entame les négociations relatives à son budget pour les sept prochaines années – le cadre financier pluriannuel – nous souhaitons souligner l'importance d'un budget qui soutienne un nouveau partenariat ambitieux et visionnaire avec l'Afrique.

Ce prochain budget prendra fin seulement trois ans avant la date à laquelle les Objectifs de développement durable doivent être atteints, et pourrait être historique pour l'Europe et ses partenaires. Le statut quo ne peut plus durer. L'Afrique est sur le point de connaître une transition démographique telle qu'en 2050 le continent abritera la population jeune la plus importante du monde : les jeunes en Afrique seront alors 10 fois plus nombreux que les jeunes dans l'Union européenne. C'est donc un tournant décisif au cours duquel l'Afrique a besoin d'un soutien accru de la part de ses plus proches partenaires. Le continent devra créer 22,5 millions d'emplois chaque année afin d'offrir à sa jeunesse de véritables perspectives d'avenir.

Cette croissance démographique concerne très largement les Etats les plus pauvres et les plus fragiles, où l'extrême pauvreté, les conditions climatiques extrêmes et les extrémismes idéologiques sont autant d'obstacles qui empêchent les jeunes générations de développer leur plein potentiel et les Etats dans lesquels ils vivent de bénéficier d'une main d'œuvre éduquée et autonome. Il est difficile de répondre à ces défis au niveau national, et compte tenu du fait que d'autres acteurs internationaux reculent devant leurs responsabilités, il est urgent de renforcer le leadership européen.

Nous appelons donc l'Europe et ses dirigeants à se mettre d'accord sur un cadre financier pluriannuel ambitieux qui augmentera les investissements ciblant les États les plus pauvres et les plus fragiles d'Afrique. Le prochain budget de l'UE doit non seulement répondre aux défis actuels, mais aussi garantir que l'UE respecte ses engagements et montre le chemin vers l'éradication de l'extrême pauvreté.

La jeunesse africaine pourrait être un moteur crucial de la croissance mondiale, de la paix et de la prospérité. Investir dès maintenant est une opportunité qui se situe dans l'intérêt de tous et dont l'Europe doit absolument se saisir. »
Signataires: Jean-Marc Ayrault, ancien Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, France ; Philippe Douste-Blazy, ancien ministre des Affaires étrangères, France ; Erhard Eppler, ancien ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, Allemagne ; Eamon Gilmore, ancien Vice-  -Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et du Commerce, Irlande ; Miguel Angel Moratinos, ancien ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Espagne ; Lapo Pistelli, ancien ministre adjoint aux Affaires étrangères, Italie ; Michel Sapin, ancien ministre de l'Economie et des Finances, France ; André Vallini, Sénateur, ancien secrétaire d'État chargé du Développement et de la Francophonie, France ; Benita Ferrero Waldner, ancienne ministre des Affaires étrangères, Autriche ; Heidemarie Wieczorek-Zeul, ancienne ministre fédérale de la Coopération économique et du Développement, Allemagne
-  21/10  -  « Pour savoir comment la nouvelle génération des diasporas souhaitait investir, nous avons organisé un sondage… qui révèle que « les sondés manifestent un intérêt réel et réfléchi pour mener des actions solidaires en Afrique, qu'ils voient surtout sous la forme d'initiatives entrepreneuriales reflétant une certaine éthique par rapport aux responsabilités sociales et à l'environnement. Méfiants par rapport aux autorités politiques de leur pays, les sondés comptent sur les initiatives de la société civile. (…) Il apparaît donc utile de créer un réseau d'appui et de conseils pour aider ceux qui veulent se lancer dans l'aventure ». Face à ces constats, nous avons lancé l'appel à mobilisation Africa Is Calling You (L’Afrique vous appelle) Des centaines de personnes ont répondu à l'appel : Une dynamique était enclenchée, il fallait maintenant nous rencontrer ! C'est ainsi que nous avons créé les Rencontres économiques, sociales et culturelles Africa is calling you. Concrètement, il s'agit d'une semaine d'événements dédiés à l'Afrique pour tous les publics… » (Passionnant !) (http://afrique.lepoint.fr/economie/isabelle-berrier-l-afrique-vous-appelle-a-oran-21-10-2018-2264632_2258.php)

 

 

 

 

 

 

 

 

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

       - 2 -   L’ AFRIQUE        ( - 1 - )
Commentaires              

Vous êtes ici : Accueil  »   SOMMAIRE   »   L’Afrique 1   »   L’Afrique 2

Maitriser sa natalité?  Oui, mais est-ce la  démographie qui plombe d’abord l’Afrique ou le pillage de ses richesses, la corruption de ses dirigeants, la confiscation des ressources nationales par des minorités et une répartition calamiteuse du revenu national ?