ACCUEIL    SOMMAIRE    Infos : ASTRO   NATURE   HOMMES   ANIMAUX   A-CORRIDAS   PERPIGNAN   E-MAIL  -  Adresses

Allez voir aussi par ex spa  -  PeTA  -  one voice  -  RAC  -  CRAC  -  FLAC  - adda  -  Alliance  -  Etc.

ANTI - CORRIDA
Les Infos Récentes  de la page d’Accueil
sont complétées sur cette page ci-dessous

03/10-  « Communiqué de presse de Jean-Pierre Garrigues
Président du CRAC pour la protection de l’enfance (loi 1901) et du CRAC Europe pour la protection de l’enfance (loi 1908)
Depuis bientôt deux ans, je lutte contre une maladie grave, très invalidante, un cancer du cerveau : un « glioblastome ». Je ne suis plus en mesure de continuer le combat, si dur, que j’ai mené pendant plus de quinze ans. J’ai décidé, avec l’accord de l’équipe du CRAC Europe, de dissoudre ces deux associations. Aux autres de continuer la lutte jusqu’à l’abolition ! »
-  Merci pour ton courage. Tu es un de mes héros. Tous les clairvoyants continueront à vouloir défendre l’animal et donc l’homme. Merci aussi à ta valeureuse équipe.
03/11  -   Le conseil d’administration du CRAC Europe reçoit des dizaines de messages téléphoniques et de mails lui demandant le maintien du CRAC — association mère fondée en 1991, loi 1901, la plus ancienne dans la lutte contre la barbarie des arènes — et du CRAC Europe — fondé en 2007, loi 1908 —, tous deux pour la protection de l’enfance. Jean-Pierre Garrigues a également reçu plusieurs dizaines de cartes de militants lui apportant un soutien moral. Ces militants ont également fortement exprimé leur désir de continuer la lutte avec le CRAC Europe. Aussi avons-nous décidé, après réflexion et en accord avec notre président, de ne plus dissoudre ces deux associations et de continuer la lutte abolitionniste. Une assemblée générale aura lieu en janvier 2018.
22/11  -  Jean-Pierre GARRIGUES nous a quittés.
« Même si nous étions préparés, cette triste nouvelle nous affecte cruellement. Pour lui rendre hommage, pour celles et ceux qui ne l'ont peut-être pas vue, nous publions sa formidable
intervention en direct dans "Le Médiateur" sur France 2 le 11 novembre 2006. Déjà, on pouvait remarquer ses talents hors pair de débatteur : précis, direct, pédagogue, et SURTOUT, malgré ses obligations professionnelles, n'ayant pas peur de dire la vérité avec grand courage sur les pratiques ignobles de la corrida. Incontestablement, dans cette lutte éthique si difficile, Jean-Pierre GARRIGUES a fait bouger les lignes !  Notre cause perd un militant de grande valeur. Et à cette heure, nous pensons à la détresse de son épouse. En ton nom, Jean-Pierre, on continue le combat, PLUS QUE JAMAIS !
 Thierry Hély,  Président de la FLAC,  www.flac-anticorrida.org
-  Le point de vue du taureau :
http://nocorrida.com/2017/09/07/le-sang-la-peur-la-mort-la-corrida-du-point-de-vue-du-taureau/
La cause du vivant qui nous mobilise est en deuil.
Jean-Pierre GARRIGUES, ardent, pugnace, courageux, intelligent, militant contre la torture des taureaux, n'animera plus du haut de son camion ces manifestations puissantes qu'il organisait avec dynamisme et qu'il opposait à la face hideuse des sadiques de la cruauté, du mépris de la vie et de la dignité des hommes.
Pour lui être fidèles, nous devons poursuivre son combat jusqu'à l'abolition de la corrida, cette marque de barbarie.
Par-delà le militant, magnifique titre de noblesse, je songe à Jean-Pierre, ennemi de la souffrance, qui dut affronter deux ans durant une cruelle épreuve infligée par la maladie.

Commentant mes éditoriaux hebdomadaires, Jean-Pierre m'adressait régulièrement de précieux encouragements et l'expression de son adhésion au biocentrisme.

Il va nous manquer.

Lorsque cessera le spectacle sanguinaire des arènes, lorsque sera abolie la corrida, lorsque l'humain renoncera à traiter les animaux comme des choses, nous devrons, nous ou nos successeurs, dédier cette victoire à Jean-Pierre GARRIGUES.

Gérard CHAROLLOIS
-  21/11  -  Un habitant d'Alès, militant
anti-corrida a réussi à faire enlever des rayons du magasin la Foir'Fouille un déguisement pour enfants : une tenue de torero. Le monde de la corrida déficitaire cherche à recruter des enfants : Tout leur va bien pour s’enrichir et polluer la société.
-  16/12  -  COLBAC, « Les fraudes en corrida » - Maladies graves rendant les taureaux invalides  - Suralimentation au moyen de granulés industriels qui rendent les animaux obèses, donc impressionnants par leur masse mais inaptes  au combat  - L’afeitado ou mutilation des cornes  - Les drogues qui modifient le comportement des taureaux  - Les coups de barrière pendant la corrida
- Comment un picador peut rendre un taureau invalide dès le début de la corrida. Etc.
04 67 76 28 56.
-  30/12  -  Ferdinand le taureau : Un taureau dit « de combat » qui ne veut pas se battre, preuve que les taureaux « de combat », ça n’existe pas, contrairement à ce que veulent faire accroire toreros et aficionados. Pour enfants, contre les écoles taurines et le bourrage de crâne de certains parents, et aussi pour les adultes qui les accompagneront. Une place de ciné, un beau cadeau pour les fêtes !-  -  ——  01/02/2018  -  La corrida, personne ne peut nier cette évidence, relève aujourd’hui du domaine de l’horreur et de la souffrance. Pour qui rêve de paix et d’harmonie, de beauté et de sérénité, la vision de malheureuses bêtes herbivores, souvent trafiquées et sorties de leur milieu naturel, trouées de piques et de lances, pissant le sang par des plaies et par la bouche ouverte, hagardes, agonisantes, suscite la nausée et soulève le cœur. Quelqu’un peut-il, lucidement, prétendre ne pas avoir envie de détourner les yeux, de pleurer ou de vomir face à d’aussi épouvantables horreurs qui ne correspondent à rien ?
Henry-Jean Servat  journaliste, écrivain, coprésident d’honneur du CRAC Europe, que vous retrouverez dans un texte inédit (« Le ciel du Gard ensoleillé ») dans notre magazine, nous renouvelle son amitié .
-  04/02/2018  -  L’ouverture de la temporada française 2018 à Magescq sera pour nous l’ouverture de la saison de la honte 2018 ! Elle débutera par une tienta le matin et une novillada l’après-midi, avec entrées gratuites pour les enfants. Il sera donc très important que tous les militants anticorrida nous rejoignent pour cette manifestation, contre la mise à mort de ces novillos. Ce sera le triste lancement d’actes de barbarie sur des centaines de veaux et de taureaux par la suite.
-  09/02  -  Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU-  « Dans le but de prévenir les effets néfastes de la corrida chez les enfants, le Comité recommande que l'État partie (L’Espagne, etc.) interdise la participation des mineurs de moins de 18 ans en tant que toreros et en tant que spectateurs aux événements tauromachiques. »

-  15/03  -  L'association espagnole AVATMA et l'association française L214 étaient conviées à exposer leurs arguments auprès de l'Intergroupe Bien-être animal du Parlement européen. (https://blogs.mediapart.fr/jean-paul-richier/blog/180318/abattage-les-deux-exceptions-europeennes-la-regle)
-  01/04  -  Adieu à Jacques Dary. Il a lutté contre la barbarie tauromachique toute sa vie. C’est avec une immense tristesse que nous vous annonçons le décès, dans la nuit du 26 au 27 mars, à 93 ans, de Jacques Dary, cofondateur, avec feu Aimé Tardieu, du CRAC (loi 1901), Comité Réformiste Anti Corrida, en 1991, la plus ancienne association abolitionniste, dans cette lutte si difficile et spécifique. Jacques et Aimé ont vite compris qu’il ne s’agissait pas de « réformer » la corrida, de demander que les banderilles soient un peu moins pointues, qu’elles s’enfoncent un peu moins profondément dans les chairs, ni que le puntillo (poignard), qui donne la mort, soit utilisé avec les excuses de l’exécuteur. Non, car avec la corrida, il s’agit d’être sans concession, radical — c’est pourquoi, de « Réformiste », le CRAC est devenu radical, « Radicalement Anti Corrida ».
-  01/05  -  « Le joli mois de mai entaché de sang Aux maires d’Alès AgglomérationUn courrier de notre président, envoyé en mars dans les 73 communes d’Alès Agglo, a retenu l’attention de Midi Libre dans son édition du 12 avril. Le numéro spécial consacré à Jean-Pierre Garrigues était joint, lui qui, précisait Didier Bonnet, « a lutté sans relâche contre la cruelle et déloyale corrida de muerte encore pratiquée ici, dans le Gard ! […] Alès ne se montrerait-elle pas digne en remettant à titre posthume la médaille de la Ville, ou toute distinction honorifique d’Alès Agglo, à cet homme hors du commun pour la légitimité de ses actions, son courage, sa générosité, sa détermination » ? À votre réflexion, Mesdames et Messieurs les maires…

Madrid, 27 mai, 11 heures  En 2017, à la même époque, une grande manifestation internationale pour l’abolition de la tauromachie en général et de la corrida en particulier a eu lieu pour la première fois le 12 mai dans la capitale espagnole, qui a rassemblé plusieurs milliers de participants. Une belle réussite ! C’est parti, on réitère cette année, avec une marche dans le centre de la ville. Rendez-vous à midi à la Puerta del Sol, où de nombreuses mises en scène sont attendues.

Une quinzaine d’associations sont citées en tant qu’organisatrices, mais celle qui organise effectivement est AnimaNaturalis, une grande structure représentée dans toutes les grandes villes espagnoles et dans les capitales tauromachiques latino-américaines. Celles indiquées en dessous du mot patrocinan sont celles qui apportent un soutien financier. Cela se confirme, les Espagnols ne veulent plus de barbarie dans leurs arènes, que ce soit dans la capitale ou dans le Sud même, censé être le « berceau de la tauromachie »… Il devrait y avoir encore plus de monde que l’an dernier, nous saluons les courageux participants.
Pas de sous, pas de corrida !
La preuve une fois de plus que, sans subventions municipales, territoriales, etc., les corridas ne survivent pas ! À Vauvert, la Peña taurine, qui devait avoir lieu du 28 au 30 juin et s’achever par une corrida, pourtant payante, n’aura pas lieu, la mairie n’ayant octroyé à l’association que 3 000 euros au lieu des 20 000 espérés (info
Objectif Gard). La Peña ne soufflera pas ses 40 bougies d’existence…
Nous y étions

À Gamarde-les-Bains, le 18 mars : vidéo filmée dans les arènes, mise en ligne récemment — merci de la partager. Attention à la violence des images !  À Boucau, le 16 avril, pour « L’art » du toreo  À Manduel, le 22 avril  Happycionado, cette aire de jeu a été créée par Matthieu Vangelesti, dans l’espoir de fabriquer les tortionnaires de demain. Cyberaction permanente, vous pouvez participer, nous vous y encourageons ! 
Nous y serons
À Alès, 12 mai (c’est très bientôt !), pour rappeler à Max Roustan, le maire de la capitale des Cévennes, qui prétend « aimer les animaux » mais qui s’obstine à maintenir la barbarie dans sa ville pour les « fêtes » de l’Ascension, où six taureaux sont torturés et mis à mort chaque année, le « bon souvenir » de Jean-Pierre. Nous lui rendrons un hommage appuyé, agrémenté de plusieurs événements surprises, ainsi qu’au cofondateur du CRAC (l’association mère), Jacques Dary, décédé fin mars.
À Saint-Gilles, le 19 août, pour la finale du bolsín, le 19 août. Parce que nous ne lâchons rien !
Et
plus à venir, car aucune affinité avec les tortionnaires !
Didier Bonnet  Président - Luce Lapin Vice-présidente »

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

ANTI-CORRIDA
Infos Précédentes
 et  Infos
Anciennes

La Corrida : Actus  - France  - Internat.  - Enfance : Écoles & Lois  - L’Animal. - Chevaux - Militance  - Patrimoine  - Textes

Simples notes

de lecture

Vous êtes ici : Accueil  »  Anticorrida, Infos récentes