Report a problem on the page N°.  Thanks.  -  Signalez un problème sur cette page N°.  Merci.

NUCLEAIRE
« 
L’Observatoire du Nucléaire »
«  ARRET DU NUCLEAIRE »

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

ACCUEIL    SOMMAIRE    Infos : ASTRO   NATURE   HOMMES   ANIMAUX   A-CORRIDAS   PERPIGNAN   E-MAIL

« 20 juin 2017, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé qu'un incident générique affecte les systèmes auxiliaires des groupes électrogènes de secours à moteur diesel des vingt réacteurs de 1.300 mégawatts (MW) implantés sur 8 centrales nucléaires. La tenue au séisme des auxiliaires des diesels de secours des centrales de Belleville, Cattenom, Flamanville, Golfech, Nogent, Paluel, Penly et Saint-Alban est en cause. L'Autorité estime qu'en cas de séisme, le fonctionnement de ces équipements de secours pourrait ne plus être assuré. Elle classe donc l'incident au niveau 2 de l'échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques (Ines) qui compte huit niveaux (de 0 à 7).
"L'ASN demande à EDF que le renforcement des ancrages de tous les systèmes auxiliaires des diesels de secours soit réalisé sous trois semaines pour au moins l'un des deux diesels de secours, et sous un mois et demi pour le second, pour chacun des 20 réacteurs concernés."
Problèmes de conception, de montage et de maintenance
"L'événement significatif porte sur l'absence de démonstration de la tenue au séisme des ancrages dans le génie civil des systèmes auxiliaires des diesels de secours", explique l'ASN. Les défauts constatés "[recouvrent] à la fois des problèmes de conception, génériques à l'ensemble des réacteurs de 1.300 MW, et des problèmes locaux liés à un mauvais état ou à un mauvais montage des ancrages".
Un premier défaut a été détecté en mars 2017 sur un vase d'expansion du circuit de refroidissement d'un diesel de la centrale de Golfech. Ce défaut a ensuite été découvert sur l'ensemble des moteurs de secours des réacteurs de 1.300 MW. Le 20 juin 2017, EDF a déclaré à l'ASN que l'absence de démonstration de tenue au séisme était également susceptible de concerner les autres systèmes auxiliaires.
Les diesels de secours assurent l'alimentation électrique de certains systèmes de sûreté en cas de défaillance des alimentations électriques externes, notamment à la suite d'un séisme. Les réacteurs de 1.300 MW en comptent deux chacun, afin d'assurer la redondance de ce dispositif de sûreté. Ils sont composés d'un moteur diesel, d'un alternateur et de systèmes auxiliaires, tels que les circuits de refroidissement et de pré graissage. »

01/09  -  Infos du mois
10/09  -  Communiqué du collectif Arrêt du nucléaire  -  http://collectif-adn.fr

Le Collectif Arrêt du nucléaire (ADN) s'est retrouvé les 9 et 10 septembre au Cun du Larzac pour ses 4° Journées d'études, avec une cinquantaine de participants représentants 23 groupes antinucléaires venus de la France entière.

À l'issue de ces Journées, le Collectif ADN :

- appelle à participer à la manifestation qui se tiendra Place de la Mairie à Saint-Lô le 30 septembre à 14 h 30 pour protester contre la validation de la cuve de l'EPR par l'ASN ;

- encourage à manifester ce même jour pour l'abandon de ce projet désastreux devant les sièges des différentes divisions de l'ASN en France ;

- apporte son soutien aux citoyen-nes dans leur lutte contre le projet d'enfouissement des déchets hautement radioactif sur le plateau de Bure ;

- apporte son soutien aux deux militants, Jean Revest et Jean-Jacques Mu, poursuivis par Areva devant la 17° chambre correctionnelle de Paris ce mardi 12 septembre.. Le Collectif ADN,   -  contact@collectif-adn.fr
12/09  -  Le prix du MWh offert par les trois centrales
éoliennes offshores sélectionnées par le gouvernement est jusqu'à 38% moins cher que celui de l'EPR d'EDF à Hinkley Point. !
L'édition 2017 du World Nuclear Industry Status Report fournit une photographie saisissante du recul de l'industrie de l'atome dans le monde. La construction de 91 réacteurs a été abandonnée entre 1977 et 2017.